LE SANCTUAIRE DES OISEAUX

CANARD COLVERT

Bourbonne-Les-Bains

Copyright Philippe Reclus

Le mâle a la tête couleur vert bouteille, un collier blanc et une large tache rousse sur le poitrail. Le bec est jaune verdâtre, les ailes gris-brun avec des reflets bleu-violet. La femelle est brune avec le bec jaunâtre. Les ailes de la femelle sont semblables à celles du mâle, mais avec plus de brun. Le nid est une coupe d’herbe garnie de duvet, sur le sol et parfois dans un arbre. La ponte a lieu souvent en mars, mais en fonction de la météo peut s’étaler de février à mai. La cane pond de sept à seize œufs de couleur verdâtre clair. L’incubation dure vingt-six jours environ et seule la femelle couve. Les canetons commencent à voler vers l’âge de sept semaines. Le canard colvert se nourrit de graines, de racines et de pousses de plantes aquatiques et à l’occasion, quelques mollusques et larves d’insectes.


CANARD DE BARBARIE

Corre

Copyright Philippe RECLUS

Ce canard de barbarie est un évadé, il vit en liberté avec une bande de canard colvert.

Le canard de Barbarie adulte est calme et silencieux. La femelle est capable de voler en raison de son poids léger. Il déambule en balançant curieusement la tête. La cane niche dans des coins abrités, parfois en hauteur.

Les mâles de cette espèce peuvent parfois se montrer agressifs pour défendre leur nourriture, leur territoire ou leur femelle; les coups de bec sont douloureux mais sans conséquence. La femelle, quant à elle, n’hésite pas à attaquer les autres animaux et même l’homme pour défendre ses œufs ou ses canetons, sauf si elle a bien été dressée. Elle donne des coups d’ailes, elle pince, elle griffe avec ses pattes et l’ergot que possèdent ces canards sur le pouce.

Les canards de Barbarie aiment être entourés de congénères avec lesquels ils peuvent communiquer de différentes façons : le mâle peut faire savoir à un autre qu’il n’est pas le bienvenu en émettant une sorte de sifflement sourd et saccadé, il peut également effrayer l’intrus en exécutant une sorte de danse ou il avance en baissant et levant la tête tout en émettant des cris sourds. Le canard adverse peut répondre en adoptant la même attitude.

Le canard de Barbarie est surtout actif le matin et le soir, moment de la journée où la chaleur est moins ardente dans les régions tropicales d’où il est originaire. L’après-midi est consacré au repos, à l’ombre.

Le canard de Barbarie vit toujours près de l’eau. Il entretient attentivement son plumage par de nombreux toilettages au cours de la journée.


CHOUCADOR A EPAULETTES ROUGES

Dubaï

Copyright Philippe RECLUS

Le Choucador à épaulettes rouges est un étourneau luisant, de taille moyenne et de la famille des Sturnidés. De couleur bleu-vert irisé. Ses flancs et son ventre sont verdâtres. Les couples et les petits groupes occupent les prairies de hautes altitudes, le Karoo et la savane, y compris les habitats plus secs dédaignés par les autres étourneaux luisants. Le Choucador à épaulettes rouges se nourrit de fruits et d’insectes au sol et dans les arbres; il se nourrit souvent des restes jetés par les humains. Il émet un cri de vol roulant turrreaau et des cris d’alarme karrr très forts.


CORBEAU FAMILIER

Dubaï

Copyright Philippe RECLUS

C’est l’un des oiseaux indiens les plus répandus dans les villes et les villages.

Ce corbeau a une taille d’environ 43 cm et son envergure varie entre 75 et 85 cm. Son poids varie entre 250 et 370 g. La nuque, le cou et la poitrine sont gris clair. La gorge, la zone oculaire, le front, le dos, les ailes et la queue sont noirs.


CORNEILLE NOIRE

Hauteville-Lompnes

Copyright Philippe RECLUS

Cette corneille noire mesure environ 47 cm et pèse environ 550 gr. La corneille a le corps trapue et massive, avec un fort bec noir. Son plumage est d’un noir profond avec de faible reflet. Le mâle et le femelle sont identiques et leurs oisillons ont une couleur plus mat. Cet oiseau peu être solitaire ou en couple. Son vol est lent avec des battements d’aile réguliers, il exerce très rarement le vol plané. Sa voix émet des cris répétés plusieurs fois, de temps en temps, il chante et cela fait comme des paroles humaines étouffées.

Il aime bien habiter les campagnes découvertes, les landes, les forêts, les parcs, les villes et villages et les espaces côtiers.

Sa nourriture est composée de vers, insectes, petits vertébrés, fruits, graines, charogne, ordures, œufs et oisillons.

La corneille noire fait son nid à l’aide de branchage dans les arbres et pond entre mars et juin de 3 à 6 œufs, elle couve pendant 17 à 18 jours et le nourrissage dure 31 à 32 jours.


CYGNE TUBERCULE OU CYGNE MUET

Aigues-Mortes

Copyright Philippe RECLUS

Le cygne blanc tuberculé est le cygne le plus répandu en Europe.

Le cygne existait déjà il y a 130 millions d’années.

Le cygne a une durée de vie en général de 25 ans, les cygnes sont prêts à se reproduire dès l’âge de 3 à 4 ans.

Le cygne est un animal végétarien, il se nourrit d’herbe au fond des eaux, et de quelques poissons ou grenouilles se trouvant dans l’eau.

Le cygne met au monde 5 à 8 cygneaux 1 fois par an et les couve 40 jours.

Au printemps, les cygneaux naissent avec un duvet gris, ils deviennent blancs par la suite. Ils savent nager dès leur naissance, et prennent leur premier envol seul à 5 mois. Le cygne adulte peut atteindre un poids jusqu’à 20 kilos.

Le cygne construit son nid, environ 2 mètres de diamètre, sur terre tout près de l’eau. Mâle et femelle l’aménagent une dizaine de jours avant la naissance de ses petits, le mâle apportant les brindilles et herbes qu’il trouve sur son passage et la femelle faisant elle-même le nid.


ETOURNEAU SANSONNET

Bellegarde

Copyright Philippe RECLUS

Intrigué par un impétueux siffleur chantant comme dix oiseaux différents, nous l’avons guetté et l’avons trouvé.

Son plumage noirâtre à reflets pourprés et bronzés, pointillé de blanc surtout en hiver; queue courte.

Il niche en colonies lâches, là il y avait un couple par palmier, dans des trous d’arbres, garnis par la femelle de mousse et de plumes. La ponte a lieu en avril-mai, de 5 à 6 œufs bleu pâle, unis et luisants. L’incubation par le deux parents dure 13 jours environ. L’envol des jeunes à l’âge de 3 semaines, puis il y a une deuxième ponte en juin. Après, la période de reproduction, ils se regroupent en bande criarde et vagabondent au gré des ressources alimentaires.

L’étourneau sansonnet se nourrit d’insectes, de larves, de vers, de mollusques, de fruits et de baies.


FLAMAND ROSE

Aigues-Mortes

Copyright Philippe Reclus

Le flamant rose est un échassier de taille élancée : il mesure 125 à 145 cm de long et environ 1,10 m à 1,50 m de hauteur. Il pèse de 2 à 4 kg et son envergure est de 140 à 165 cm. Le mâle est plus grand que la femelle. Les fines pattes du flamant rose sont palmées, son bec est épais et courbé et la pointe de ses ailes est noire.

Le flamant rose niche en grandes colonies, toujours près de l’eau, qui peuvent regrouper plusieurs milliers, voire millions d’individus. La plus vaste colonie de flamants roses compte 2 millions d’oiseaux.

Le flamant rose est un oiseau sociable qui vit généralement en groupe. Le cri du flamant rose ressemble à celui de l’oie.

Au repos, le flamant rose se tient sur une patte, comme le font aussi les cigognes. Il consacre beaucoup de temps à se lisser les plumes et à se nourrir.

Le flamant rose vit dans des zones côtières. Il occupe essentiellement des lagunes, mais aussi des étangs ou des plans d’eau.

Le flamant rose possède un long bec recourbé qui a la capacité de filtrer l’eau et la vase afin d’en extraire des mollusques et des crustacés. Mais ce que le flamant rose préfère manger, c’est l’artémie, un petit crustacé qui contient un pigment responsable de la couleur rose du plumage des flamants roses : le carotène.

Avant la ponte des œufs, un nid fait de terre et de végétaux est construit. Après une trentaine de jours d’incubation, la femelle pond son unique œuf, qui aura été couvé alternativement par le mâle et la femelle.

À la naissance, le petit est gris et son bec est droit. Il est nourri d’un liquide huileux versé dans son bec par ses parents.

Au bout de 10 jours, il peut quitter le nid et doit aller dans une sorte de crèche où tous les oisillons sont surveillés par des flamants roses, adultes. À l’âge de 2 mois, le bec du petit se courbe, ce qui signifie qu’il peut se nourrir seul.

Il peut voler à l’âge de 3 mois et peut se reproduire vers 3 ans.



GOELAND CENDRE

Aigues-Mortes

Copyright Philippe Reclus

Le Goéland cendré est un goéland de petite taille (39 à 42 cm de longueur pour une envergure de 108 à 119 cm et une masse de 335 à 450 g), 

Le Goéland cendré consomme des proies variées : nombreuses espèces de lamellibranches (coques, moule commune, Ensis directusSpisula solida, etc.), lombrics, etc. Capable de comportements élaborés, pour provoquer l’émersion des lombrics, il frappe le sol de ses pattes palmées alternativement en restant sur place ; parfois, il tourne sur lui-même pour ne laisser échapper aucune proie.

Il peut aussi kleptoparasiter d’autres oiseaux, en particulier des limicoles : Huîtrier pie, Vanneau huppé, Barge à queue noire et Bécasseau sanderling ; mais aussi des grèbes.

Il peut vivre 25 ans.


GOELAND LEUCOPHEE

Grau-du-roi

Copyright Philippe Reclus

le Goéland leucophée vit le long des côtes. Il niche sur les falaises du littoral, sur les plages ou les dunes. Le Goéland leucophée fréquente aussi l’intérieur des terres, notamment les centres urbains où un fleuve ou une rivière coule et où il peut trouver à s’alimenter grâce aux ordures ménagères.

Le Goéland leucophée est omnivore. Son alimentation est composée autant de produits de la mer comme des poissons ou des crustacés, que de vers de terre et d’ordures. Le Goéland leucophée, davantage prédateur que ses congénères, s’attaque aussi aux autres espèces d’oiseaux et à leurs œufs, à des petits mammifères (rongeurs, lapins, rats, souris) pour soulager son appétit gargantuesque. Le Goéland leucophée, quant à lui, s’est parfaitement adapté à la présence de l’homme et de son activité. On le rencontre dans les villes sur les décharges publiques où il se délecte des déchets humains.

En colonies ou non, le Goéland leucophée place son nid sur un promontoire rocheux, dans le sable ou encore entre des rochers, mais toujours sur le sol. La femelle y dépose au printemps entre 2 et 3 œufs qu’elle couve avec le mâle pendant environ 25 jours. Une fois les œufs éclos, les petits prennent leur envol au bout de 5 à 8 semaines.


GUEPIER D’EUROPE

Gallician

Copyright Philippe Reclus

De la taille du merle environ 28 cm : calotte brune, bavette jaune encadrée de noir ; ventre bleu-vert à bleu-turquoise ; dos brun-marron à jaune-paille ; ailes bleu verdâtre à pointes noires ; queue vert sombre d’où dépassent deux médianes à pointe effilée ; bec noir légèrement arqué, qui peut être fortement usé par le creusement du terrier ; bande noire qui traverse l’œil noir à l’iris rouge.

Ses cris sont des sifflements roulés et rauques très caractéristiques.

Il vit dans les anciennes sablières, gravières, falaises d’éboulis, berges sablonneuses des rivières.

Il chasse à l’affût : perché sur la cime d’un arbre mort, un fil télégraphique, piquet de clôture au bord de la route… Souvent en vol, chassant les insectes. Ils passent la nuit dans les grands arbres.

Il se nourrit d’Hyménoptères (guêpes, abeilles, frelons, bourdons) qui constituent les proies principales, et aussi des cigales, libellules, papillons, punaises ; orthoptères (criquets, sauterelles); coléoptères (hannetons…) ; diptères (mouches…).


HERON CENDRE

Gallician

Copyright Philippe Reclus

Le héron cendré est une espèce d’oiseaux échassiers. C’est le plus commun des hérons d’Europe.

Le héron cendré se caractérise par un long cou, un long bec pointu et de longues pattes. Il possède une excellente vue panoramique latérale et une très bonne vision binoculaire frontale. Son ouïe, également très développée, le fait réagir au moindre bruit suspect. Il atteint en général 95 cm de hauteur et une envergure de 1,85 m pour une masse de 1,5 à 2 kg.

Le vol du héron cendré est lent, avec le cou replié. Ceci est caractéristique des hérons. Apparemment lent, il va tout de même à 45 km/h. C’est un migrateur partiel qui ne se déplace généralement pas au-delà de 500 km, le héron a un territoire peu étendu. Certains sujets demeurent même sédentaires.

Le Héron cendré se nourrit le plus souvent de poissons, mais il n’est pas exclusivement ichtyophage. En effet, son régime alimentaire est également composé de batraciens, de reptiles, de crustacés, de petits mammifères, d’oiseaux et même de végétaux. Le Héron cendré ne néglige pas non plus les insectes et les mollusques terrestres et aquatiques. Il peut digérer les arêtes mais il n’en est pas de même pour les poils de rongeurs qu’il rejette sous forme de pelotes. Ce régime alimentaire varié permet à l’espèce d’exploiter différents milieux : cours d’eau et plans d’eau, marais, zones humides, prés et même espaces verts urbains et bordures routières.

Quand il chasse, le Héron cendré peut demeurer longtemps immobile, le cou dressé, en attendant le passage d’une proie. Lorsqu’elle passe à portée de son bec, il s’en saisit rapidement en projetant vers l’avant la partie supérieure de son cou.

Les hérons y construisent un nid plat, en forme de plate-forme. La femelle y pond de trois à six œufs de couleur. Ces œufs vont être couvés alternativement par les deux parents durant 25 à 28 jours. À mesure que les petits grandissent, leur appétit augmente contraignant les deux parents à rechercher des proies sans relâche, chacun de leur côté. Les jeunes prennent leur envol vers 50 jours et quittent le territoire des parents au bout de huit à neuf semaines.


HERON GARDE-BŒUFS

Saint Gilles

Copyright Philippe RECLUS

C’est un oiseau de 51 cm environ et pesant 350 gr. Il est blanc, de forme trapue avec un court bec jaune. À la saison des amours, il change de couleur, ses plumes du dessus de la tête, du dos et de sa poitrine deviennent ocre jaune et ses pattes rougeâtres. Souvent, parmi le bétail, il cherche les parasites et les insectes qui les infestent. Il se nourrit aussi de gros insectes, dytiques, escargots et grenouilles. C’est un oiseau assez silencieux, mais à la saison de reproduction, il émet des croassements criards. Cet oiseau vit dans les pâturages et dans les marécages.

Il fait son nid en colonie sur des buissons et des arbres.

Il pond d’avril à juin entre quatre et cinq œufs, qu’il couve entre 21 et 25 jours. Il nourrit ses petits pendant 30 jours.


HIRONDELLE RUSTIQUE

Gallician

Copyright Philippe Reclus

L’Hirondelle rustique est une petite espèce de passereaux, migratrice, vivant en Europe, en Asie, en Afrique et en Amérique. Elle est également connue sous le nom d’Hirondelle de cheminée ou d’Hirondelle des granges. Elle se distingue par sa longue queue fourchue et sa gorge couleur rouge brique. Elle niche dans un nid fait de terre séchée et de salive pour coller les bouts de terre, accroché sous un toit, une poutre, aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur, en ville ou à la campagne, souvent dans des granges ouvertes, et parfois dans les maisons ouvertes. Elle se nourrit essentiellement d’insectes attrapés en vol.

Il existe six sous-espèces d’Hirondelle rustique, se reproduisant toutes dans l’hémisphère nord. Quatre d’entre elles sont migratrices, et hivernent dans l’hémisphère sud, dans des régions parfois très éloignées comme l’Argentine, la province du Cap en Afrique du Sud ou le nord de l’Australie. Du fait de sa large distribution géographique, l’Hirondelle rustique n’est pas menacée.

L’Hirondelle rustique est un oiseau qui aime les paysages ouverts et qui utilise généralement les constructions humaines pour confectionner son nid. Cette espèce vit en association avec l’homme qui la tolère dans les bâtiments car il la considère utile puisqu’elle se nourrit d’insectes perçus comme nuisibles. D’anciennes superstitions concernant cet oiseau et son nid ont également contribué à la faire accepter. La littérature et la religion font souvent référence à l’Hirondelle rustique et cet oiseau qui vit près de l’homme le fascine par ses habitudes migratoires.


HUPPE FASCIEE

Dubaï

Copyright Philippe Reclus

Cet oiseau mesure de 26 à 32 cm de longueur (bec : de 5 à 6 cm) pour une envergure d’environ 45 cm et une masse de 60 à 80 g.

Sa longévité est d’environ 11 ans.

La huppe fasciée est un oiseau de taille moyenne, au plumage orangé (femelle légèrement plus terne), barré de noir et blanc sur les ailes et la queue. Elle possède une huppe érectile, longue, orange, se finissant par du noir. Son bec est long, mince et recourbé. Ses ailes sont larges et arrondies, et ses pattes courtes mais puissantes.


MARTIN TRISTE

Dubaï

Copyright Philippe RECLUS

Le Martin Triste (Acridotheres tristis) est une espèce d’oiseaux de la famille des Sturnidae proche des mainates.

Le Martin Triste est omnivore, se nourrissant principalement de fruits, de graines, de larves et d’insectes. Il se nourrit occasionnellement d’œufs et d’oiseaux juvéniles, de poissons, de petits rongeurs, de petits reptiles, d’araignées, de vers de terre et de crabes.

Cette espèce est monogame et territoriale. La femelle pond entre 4 et 5 œufs. Ils sont couvés pendant 13 à 18 jours. Les deux parents participent à parts égales à la construction du nid et à sa défense. Par contre, la femelle assure la plus grande partie de la couvaison. Elle couve ses œufs pendant toute la nuit, tandis que le mâle couve pendant une partie du jour seulement.


MESANGE BLEUE

Gilette

Copyright Philippe Reclus

Son plumage est bleuté, vert olive et jaune. Ses joues sont blanches. Les deux sexes ont un plumage identique. La mésange bleue niche dans un creux d’arbre ou de mur. Le parents garnissent le nid de mousse, d’herbe, puis de crins et de laine. La ponte a lieu en avril-mai, de 8 à 15 œufs de couleur blanc tachetés de brun-rouge. La couvaison dure 14 jours et c’est la femelle qui couve. Les poussins, nourris par les deux parents s’envolent au bout de 19 jours environ. La mésange bleue se nourrit d’insectes, de larves, d’araignées, de fruits, de baies, de graines et de bourgeons.


MOINEAU DOMESTIQUE

Bellegarde

Copyright Philippe RECLUS

Petit moineau guettant sa proie.

Dessus brun rayé de noir; calotte et croupion gris; poignets brun-rouge et bavette noire; barre allaire blanche et femelle brun rayé sur le dessus.

Les deux sexes construisent une coupe grossière de paille et d’herbe sèche, garnie de plumes, dans une cavité ou dans un arbre (là un palmier). Dans ce cas, le nid est en forme de boule. Le moineau pond d’avril à aout, de 4 à 6 œufs blanchâtres tachetés de gris et de marron. l’incubation des œufs de 12 à 14 jours, surtout par la femelle. les jeunes, nourris par les deux parents, s’envolent à 2 semaines.

Le moineau se nourrit de céréales, de graines, d’herbe, de fruits et d’insectes à la belle saison.


PIC VERT

Hauteville-Lompnes

Copyright Philippe RECLUS

Ce pic vert mesure environ 32 cm de long pour 180 grammes. Sur sa tête, il a un capuchon rouge s’étendant jusqu’à la nuque, son iris est jaune clair et le tour de ses yeux est noir. Il a derrière le bec une moustache rouge, c’est donc un mâle sur la photo car les femelles ont une moustache noire.

On le trouve dans les forêts claires de feuillus, les parcs et les vergers.

Il niche dans des cavités dont l’entrée est ovale. La pondaison se déroule entre avril et mai et se compose de 5 à 8 œufs. La couvaison dure entre 15 et 17 jours. Le nourrissage des petits, dure de 23 à 27 jours. Leurs oisillons sont mouchetés.

Comme on peut le voir il cherche sa nourriture au sol car le pic vert est un pic terrestre, et il se nourrit presque exclusivement de fourmis et de leurs nymphes qu’il capture grâce à sa langue gluante.

Sa voix ressemble à un rire glauque, très régulier et de temps en temps il émet un tambourinage rare et bref.


PIE BAVARDE

Hauteville-Lompnes

Copyright Philippe RECLUS

Cette pie bavarde mesure environ 46 cm et pèse environ 210 gr. Ses couleurs sont le noir et le blanc avec une très longue queue étagée, ses ailes ont des reflets bleus et sa queue des reflets verts. La femelle et le mâle sont identiques. Les oisillons ont une queue plus courte et le plumage avec des couleurs plus mat.

La pie bavarde vole avec des battements d’ailes irréguliers. Elle est farouche et évolue souvent en bande en-dehors de la période de nidification.

Son appel vocal est rauque ou clair en fonction de la signification et son chant ressemble à un jacassement à mi-voix avec des sons croassant ou nasaux.

La pie bavarde habite les futaies, les terres cultivées, les jardins et les parcs et se nourrie de vers, d’escargots, d’insectes, d’œufs et d’oisillons.

Elle fait son nid dans les arbres et les buissons et la pondaison a lieu entre mars et mai et elle est de 5 à 8 œufs, la couvaison de 17 à 18 jours, le nourrissage de 22 à 24 jours.


PINSON DES ARBRES

Hauteville-Lompnes

Copyright Philippe RECLUS

Ce pinson mâle des arbres mesure environ 15 cm et pèse environ 20 gr. L’arrière de sa tête, le bec et sa calotte crânienne sont gris bleu, son ventre est brun rougeâtre, il a deux barres blanches sur les ailes, les bords de la queue est blanc son croupion est vert olive.

La femelle et les oisillons ont le dos brun olive et le dessous clair presque blanc.

Le pinson des arbres se déplace au sol en trottinant avec des mouvements saccadés de la tête.

Son appel est doux et son chant est retentissant.

Le pinson des arbres habite les forêts, les bosquets, les jardins et les parcs. Il se nourrit d’insectes et de graines.

Il fait son nid dans les arbres et il pond entre avril et juillet de 3 à 6 œufs, la couvaison est de 13 jours, le nourrissage de 13 à 14 jours avec deux couvées par an.


ROSELLA ORIENTALE

Dubaï

Copyright Philippe Reclus

Rosella à joues blanches ou perruche Rosella. Leur tête et leur cou sont rouges vifs, leurs joues sont blanches. Les plumes de leur dos et de leurs ailes sont noires, bordées de jaune-vert ou de jaune. Leurs rémiges sont bleues.

Les mâles et les femelles semblent similaires, mais les couleurs des femelles sont plus ternes sur la tête et la poitrine que les mâles.

On les trouve dans tout le sud-est de l’Australie, du Queensland à Victoria et au sud-est de l’Australie du Sud. Ces perroquets aux couleurs vives se trouvent encore dans les zones urbaines où vous pouvez les entendre bavarder alors qu’ils se nourrissent.

Ils mangent principalement des graines, mais aussi des baies, des fleurs, du nectar, des fruits et des insectes. 

Ils ne sont pas craintifs et permettent généralement aux gens de s’approcher d’assez près pour admirer leurs plumes éclatantes. Lorsqu’elles se déplacent vers la cime des arbres, les Rosella présentent un chant différent. Lorsqu’ils sont perchés, ils produisent un son de tuyauterie métallique.

Ils nichent dans les branches creuses des gommiers morts ou vivants.  Les Rosella mangent divers types de graines, de baies, de fleurs et de nectar. 


ROUGE-QUEUE-NOIRE

Hauteville-Lompnes

Copyright Philippe RECLUS

Cette rouge-queue-noire mesure environ 14 cm et pèse environ 17 gr. C’est une femelle, sa couleur est donc brun-gris foncé, queue et croupion roux. Si cela avait été un mâle sa couleur aurait été noir de suie avec une calotte et un dos gris cendré avec des tâches blanchâtres sur les ailes avec queue et croupion roux. Sa voix est sur une cadence excitée et son chant est composé de sifflements clairs suivis d’un chuintement grinçant précipité, puis à nouveau quelques sons sifflés.

En montagne, il habite sur les pentes rocheuses et les falaises, dans les villes et villages il habite dans les bâtiments.

Sa nourriture est composée d’insectes et araignées.

Il fait son nid dans des petites cavités, il pond entre avril et juillet de 5 à 6 œufs, la couvaison dure 13 jours et le nourrissage 15 jours, et il y a environ 2 couvées par an.


TOUCAN ARIEL

Dubaï

Copyright Philippe Reclus

Cet oiseau vit au Brésil au Venezuela et dans les Guyanes.

Son régime alimentaire est essentiellement végétarien, avec une préférence pour les fruits mous et juteux, mais le Toucan ariel complète également son régime alimentaire avec des arthropodes, de petits vertébrés ou des œufs pillés dans le nid d’autres oiseaux.


TOURTERELLE TURQUE

Bellegarde

Copyright Philippe RECLUS

Son plumage beige pâle, un peu brunâtre sur le dessus et un peu plus pâle sous le dessous. Longue queue blanche avec la base noirâtre et un demi-collier noir rehaussé de blanc aux côtés du cou.

Les deux parents construisent le nid, simple plateforme de branchettes, sur un arbre ou dans un bâtiment, et s’occupent de la couvée. La ponte a lieu de mars à septembre, de 2 œufs blancs, avec une incubation de 14 jours, les tourterelles élèvent leurs petits au nid pendant 20 jours. En général, les tourterelles pondent 2 fois par an, mais cela peut aller jusqu’à 5 fois..

Les tourterelles se nourrissent de graines et de petits fruits.


1 thought on “LE SANCTUAIRE DES OISEAUX

  1. Hi everybody, here every one is sharing these experience, thus it’s good to read
    this web site, and I used to go to see this web site daily.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.